QUAND LA VIE BASCULE...

Une femme marche lentement, trébuche, puis sa vie bascule, au point où celle-ci la quittera très vite...

 

C'est exactement ce qui est arrivé à ma grand-mère cette semaine. Elle menait une existence bien tranquille, à la limite ennuyeuse, une vie où seul le plaisir de manger existe et où on regarde le temps qui passe. Une vie où ceux qui en sont témoin disent que si la fin pourrait arriver, ça ne serait pas si mal.

 

Puis, un matin, cette vie bascule. Elle trébuche, se fracture la hanche et se retrouve condamnée à rester alitée, condamnée à mourir, mais ça elle ne le réalise pas encore. Ce qu'elle réalise par contre c'est qu'elle ne pourra plus marcher. Je vois la tristesse remplir ses yeux, ce deuil de son peu d'autonomie qui lui restait. Le deuil de sa capacité de marcher, ce geste si simple et si anodin pour la majorité des gens. Depuis des années, elle s'y accrochait, elle y tenait et faisait tout pour pouvoir continuer de marcher.

 

Dans la vie, j'ai tendance à prendre bien des choses pour acquises, comme la plupart des gens. Bien souvent, je ne mesure pas la chance que j'ai. C'est le propre de l'être humain. On a tendance à se rendre compte de ce qu'on avait lorsqu'on l'a perdu.

 

Dans son épreuve, ma grand-mère m'aura appris une ultime leçon: la gratitude. Même si j'éprouve souvent ce sentiment, ce n'est pas encore assez. Je réalise que pour vraiment ressentir la gratitude, il faut d'abord reconnaître les bénédictions dont nous sommes graciés, puis les apprécier, réellement pour enfin être capable d'être reconnaissant et de remercier.

 

En voyant ma grand-mère dans son lit d'hôpital, j'ai envie d'honorer tout ce qui compose ma vie. Aujourd'hui, je remercie de pouvoir sortir de mon lit, d'être capable de mettre un pied devant l'autre et d'accomplir un millier de petits gestes qui font de ma vie ce qu'elle est. Et chaque jour, en levant les yeux sur Aïssata qui trône dans mon bureau (en attendant de trouver sa maison pour la vie), je prends le temps d'éprouver de la gratitude pour ce que j'ai, pour ce que je suis.

 

Je te remercie d'avoir pris le temps de me lire ! 🙏
Et toi, pourquoi éprouves-tu de la gratitude en ce moment ?

Laissez un commentaire